Livres numériques et réalité augmentée

Une grande innovation pour la didactique serait de disposer de manuels multimédia et interactifs (ou manuels numériques). Les maisons d'édition françaises (Nathan, Hachette, Bordas...) ont bien compris l'enjeu commercial et ont adapté une bonne partie des éditions scolaires en les transformant en manuel numérique. Bien que l'effort soit louable, il s'agit généralement de pages qui reproduisent simplement le manuel papier en incluant des zones éditables. Les enseignants peuvent les utiliser facilement sur des TBI ou TNI. Par contre le plus grand défaut est le manque d'une vraie interactivité imputable justement au format choisi (une sorte de PDF enrichi) et du fait que ces publications digitales sont seulement, le plus souvent, un complément des manuels papier.

Lire la suite...

La réalité augmentée

Introduction

   

L'application

Une paroi...

avec le meuble
incrusté

   

La réalité augmentée permet de rajouter une couche ultérieure à la réalité : du son, du texte, des images...


Parfois relié au monde de la publicité (par exemple l'application d'IKEA ) ou du tourisme (par exemple Wikitude ), la Réalité Augmentée (RA) n'a pas su encore faire ses preuves en didactique.

Lire la suite...

Réseaux sociaux

Le centre cantonal ICT-VS est présent sur les réseaux sociaux FaceBook et Twitter sous l'appellation "CC-ICTVS".
Les publications font part de nouveautés techno-pédagogiques présentant un intérêt pour les enseignants intégrant les MITIC dans leurs activités.

Les pages sont publiques et l'accès est libre.

 

Les titulaires d'un compte personnel sur ces réseaux sociaux peuvent recevoir des notifications lors de nouvelles publications et s'ils le désirent, interagir en postant des commentaires.

Lire la suite...

L'évaluation

Quand on parle d’évaluation on pense tout de suite aux notes, au classement.

L’Evaluation et donc les notes sont aussi un moyen de communiquer : avec les élèves, avec les institutions, avec la famille, avec le monde extérieur. Mais elles sont aussi un moyen de communiquer entre l’enseignant et l’élève, entre l’enseignant et sa didactique.

Donc un 5 peut vouloir dire respectivement : « Savoir acquis » ; « Promu en quatrième » ; « Votre enfant est très doué en … » ; « C’est une école où l’on privilégie les branches humaniste »…

Et pourtant à les regarder ainsi elles ne disent rien sur le parcours de l’élève. Avant le XIX siècle la note était un synonyme de reconnaissances (il suffit de penser au substantif ou à l’adjectif notables) C’est seulement à partir de cette époque que la connotation de note devient « appréciation chiffrée » et finalement il faudrait attendre les années ’60 du vingtième siècle pour trouver chez Hameline la différence entre notation et évaluation.

Lire la suite...

Informations

Vous souhaitez recevoir des informations complémentaires...

N'hésitez-pas à nous soumettre votre demande !

 

Nous contacter