Faire des recherches sûres sur Internet dans un cadre scolaire

Les moteurs de recherche sont devenus des incontournables lorsque l’on souhaite trouver des informations sur un sujet. 

Petites astuces à utiliser chez soi comme en classe pour faire des recherches sûres.

Recourir à un moteur de recherche est devenu aujourd’hui une pratique courante lorsque l’on utilise Internet. Pour exemple, par jour, c’est près de 3.3 milliards de requête qui sont effectuées sur Google, soit près de 100 milliards par mois selon une étude de 2018. Que ce soit pour des recherches anodines, comme la météo, un numéro de téléphone ou des billets d’avion ou dans un cadre pédagogique, le recours à un moteur de recherche est donc indispensable et ceci se confirme. Plus de la moitié du traffic Internet se ferait par le biais des moteurs de recherche selon une étude anglaise.

Car ces moteurs de recherche permettent de tout trouver… et c’est bien ça le problème : la grande diversité des sources, le manque de contrôle de ces dernières, le contenu des résultats et les conséquences possibles (choc, questionnement et autres virus). Bref, aussi simple que cela puisse paraître, faire une recherche sur le net n’a rien de sûr. Voici quelques éléments de protection.

  1. Être précis dans sa recherche. Il n’y a pas de miracle, plus la recherche est proche de ce que l’on souhaite, plus l’on sera en proie à trouver ce que l’on veut. Si l’on cherche par exemple du contenu sur le jaguar, le terme « jaguar » risque d’être insuffisant, car trop général. On risque de tomber sur la marque automobile. Par contre, « Jaguar Animal » permet déjà de spécifier sur quel « jaguar » on souhaite chercher du contenu. Ajouter encore d’autres critères permettra de mieux délimiter.

 

  1. Paramétrer le moteur de recherche. Tous les moteurs de recherche actuels proposent des moyens de filtrer les résultats de recherche. Google par exemple propose un filtre qui bloque les images pouvant être choquantes. Il se paramètre une fois.
    Saisissez une recherche (n’importe laquelle) et sur la page des résultats de recherche, cliquez sous la barre de recherche sur le bouton « paramètres ». Cliquez sur l’option « Activer Safe Search ». (photo 1 et 2)
    Les autres moteurs de recherche grand public proposent les mêmes options.
    Mais attention, cela ne prémunit pas de tous les risques !
    barrre 1      filtre Google

 

  1. Utiliser des moteurs de recherche pour enfants. Certains moteurs de recherche sont spécialement développés pour l’usage scolaire, notamment pour le degré primaire. Comment fonctionne un moteur de recherche spécialisé ? On utilise des listes noires et des listes blanches, sortes de base de données de sites web dont l’accès est autorisé ou non. Sur les listes blanches, sont enregistrés les sites Web considérés comme inoffensifs pour les enfants. A l’opposé d’une liste noire, sur laquelle se trouvent les contenus auxquels les enfants ne doivent pas avoir accès. Au moment d’une recherche, le moteur sélectionnera les pages web qui font partie de la liste blanche. Seulement, alimenter et garder à jour ces fameuses listes est très complexe. En effet, toute ou partie de l’analyse des sites doit se faire manuellement ! C’est ce qui explique que certains moteurs de recherche pour enfants donnent des résultats limités ou ne sont plus mis à jour après quelques années.
    Le travail y est chronophage, puisque est pour qu'un site Web soit inclus dans la liste blanche, il doit donc remplir de nombreux critères en plus de son contenu : la protection des données (notamment la saisie de coordonnées), la présence de publicité ou la possibilité d’acheter en ligne des produits. Voici deux moteurs de recherche utiles.

 

a) Kiddle.co

https://www.kiddle.co/ est un moteur de recherche créé en 2016. Son nom est la contraction de kid et Google et .co pour « children only ». Il reprend l’algorithme de recherche de Google en appliquant le Safe Search. Il permet également de faire des recherches de photos, de vidéos, d’actualités et même de consulter une encyclopédie sommaire en ligne nommée Kpedia, mais elle est uniquement en anglais.

Problème : le nombre de résultats est assez limité et donc la diversité des résultats et des sites proposés est moindre.

 

b) Qwant Junior

Qwant Junior est un moteur de recherche pour enfants de 6 à 12 ans. Le programme propose une recherche Web, actualités, images ou vidéos. Le moteur de recherche pour enfants inclut cinq options thématiques : CHERCHER / M'INFORMER / APPRENDRE / JOUER / FAIRE DES ACTIVITÉS. On peut donc entrer un mot-clé et y associer une recherche Internet, des articles provenant de médias de confiance, des séquences d’apprentissage ou des activités ludiques.
A noter que Qwant Junior a cette option intéressante qu’il ouvre une nouvelle fenêtre quand on clique sur un résultat de recherche, ce qui permet de retourner à ces derniers facilement sans fermer d’autres fenêtres.
La liste blanche de Qwant Junior propose essentiellement du contenu pédagogique, tandis que la liste noire (à savoir les sites qui ne seront pas affichés) a été constituées par un groupe de chercheurs de l’Université de Toulouse, elle soustrait le contenu à caractère violent, raciste ou pornographique.

 

On peut déplorer le peu de ressources, mais comme déjà expliqué, ces sites nécessitent énormément de contrôles et de mises à jour dans leur base de données. Ainsi, les bonnes initiatives existent, mais ne peuvent s'installer dans la durée au vu du coût. On trouvera donc d'autres moteurs de recherche ou portails qui peuvent paraître vieillots et cela ne doit pas inspirer confiance.

Un conseil cela dit, au même titre que nous ouvrons nos navigateurs Internet et que la page d'accueil est un site web ou un moteur de recherche, il est possible très facilement de prendre n'importe quel site pour en faire la page de démarrage de son site. Dans le cas d'ordinateurs utilisés par les élèves, la page d'accueil d'un moteur de recherche pour enfants est certainement intéressant. Car, il n'aura plus qu'à chercher dans la barre de recherche, sans avoir besoin de naviguer.

 

 

  1. Les sites pour enfants, une alternative aux moteurs de recherche. Face au caractère relativement limité de l’offre francophone, il peut être intéressant de se tourner vers des portails spécifiquement destinés aux enfants. Ceux-ci ne permettent pas d’effectuer une recherche générale, mais proposent un contenu polyvalent adapté aux enfants. 

a) Hellokids

Hellokids est avant tout un site Web destiné aux activités manuelles, comprenant des coloriages, des dessins et des tutoriels divers pour créer manuellement par exemple différents objets thématiques. Le site comprend également des jeux et une catégorie Lecture regroupant de nombreux contenus à caractère informatif et éducatif. 

Le site en français propose également des idées – et c’est original – de sorties en famille (en France).

Hellokids propose des reportages illustrés destinés aux enfants, sur des thèmes très divers, de la géographie à la politique. On notera que les reportages sont succincts, mais répondent de façon simple et factuelle à des questions de culture générale ou de société que peuvent se poser les enfants.

 

5. Connexions sécurisées WLAN / Firewall

Au sein de l’établissement scolaire ou à la maison, il est possible de configurer de manière « intelligente », l’accès à Internet.

En fonction de quel poste se connecte à Internet, le responsable informatique peut définir des filtres de protection des utilisateurs. Il peut également créer des listes blanches et noires, permettant de débloquer certains sites, même temporairement.

Par exemple, on pourrait imaginer qu’un enseignant a besoin de débloquer un site qui parle d’esclavagisme. Si le site en tant que tel peut être anodin en termes de contenus ou d’images, il peut avoir été mis dans les sites inadapatés. Il est donc possible de débloquer temporairement.

Au même titre, on peut paramétrer le wifi de façon à ce qu’il limite la consommation de données de tel ou tel ordinateur. Ceci permet d’éviter que la bande passante soit mobilisée par un ordinateur et bloquer le fonctionnement des autres. Cette possibilité d’offre si un ordinateur diffuse de la vidéo et prend ainsi une grande quantité de bande passante, limitant ainsi les autres.

 

En d’autres termes et pour conclure, il est nécessaire de travailler avec les élèves sur le fait que la recherche sur Internet fait partie des connaissances de base pour une utilisation efficace et sécure d'Internet, Dans une logique de sécurité, l’idéal serait bien sûr de sélectionner en amont les moteurs de recherche ou les sites web thématiques utiles pour la recherche d’informations, mais aussi d’accompagner cela par un dispositif technique complet qui protège de manière évolutive et adaptée aux besoins.

Dans ce sens, le centre ICTVS se tient à disposition des écoles valaisannes pour recommander, conseiller et promouvoir une pratique sûre des recherches en milieu pédagogique.

 


Imprimer   E-mail